Modele de durete

Gao, F. et coll. dureté des cristaux covalents. Phys. révérend Lett. 91, 015502 (2003). Wang, J. & Vandeperre, L. J. déformation et dureté des UHTCs en fonction de la température dans les céramiques à ultra-haute température: matériaux pour les applications d`environnement extrêmes (éd., w. G., Wuchina, E.

J., Lee, W. E. & Zhou, Y.) 236 – 266 (Wiley, New York, 2014). Chen, X.-Q., Niu, H., Li, D. & Li, Y. modélisation de la dureté des matériaux polycristallins et des verres métalliques en vrac. Intermetallics 19, 1275 – 1281 (2011). Šimůnek, A.

& Vackář, J. dureté des cristaux covalents et ioniques: calculs de premier principe. Phys. révérend Lett. 96, 085501 (2006). Codes utiles pour le calcul des fonctionnalités et la collecte des données d`exécution où Ω représente le volume de la cellule du cristal. La dureté de la liaison de type μ est égale à la résistance de la liaison par unité de surface à la indenter10: Pugh, S. F. relations entre les modules élastiques et les propriétés plastiques des métaux purs polycristallins. Philos. mag. 45, 823 – 843 (1954).

Pour le papier “prédiction de performance et optimisation automatisée des algorithmes randomisés et paramétriques” Solozhenko, V. L. & Gregoryanz, E. synthèse de matériaux SUPERDURS. Mater. Aujourd`hui 8, 44 – 51 (2005). Wang, J., Giuliani, F. & Vandeperre, L. J.

L`effet de la charge et de la température sur la dureté des composites ZrB2. Ceram. ING. Sci. proc. 31, 59 – 68 (2010). Pack, J. D. & Monkhorst, H. J. `Special points for Brillouin-zone integrations`une réponse.

Phys. Rev. B 16, 1748 – 1749 (1977). Mulliken, R. S. analyse de la population électronique sur les fonctions d`onde moléculaire LCAO ‐ MO. IV. collage et anticollage dans les théories LCAO et Valence ‐ Bond.

J. Chem. Phys. 23, 2, 33 – 2 346 (1955). Les deux modifications sur le volume des liaisons et le processus moyen soulignent le rôle crucial des populations d`électrons de Valence, ce qui signifie que la décomposition du cristal en cristaux Pseudo-binaires et l`estimation des propriétés du cristal à partir des propriétés de les cristaux Pseudo-binaires doivent être basés sur des populations d`électrons de Valence de différents États de collage. En comparant aux considérations purement géométriques basées sur des structures cristallines, la prise en considération de la population des électrons de Valence est plus physique, alors qu`il est bien connu que les propriétés d`un cristal dépendent fortement des États de collage de électrons de Valence. Pour une compréhension approfondie des modifications, prenez nμNμ dans son ensemble, qui représente un groupe d`électrons de Valence occupant les mêmes bandes d`électrons. Un ensemble de bandes d`électrons spécifiques d`un cristal sont comparables aux orbites moléculaires d`une liaison chimique spécifique. En général, une liaison chimique bien définie est occupée par 2 électrons de Valence. Ensuite, on peut définir mμ = nμNμ/2 comme le nombre de liaisons chimiques équivalentes formées par ces électrons de Valence.

Dans ce cas, la population de chevauchement Mulliken d`une liaison équivalente est Qμ = NμPμ/mμ = 2Pμ/nμ. La substitution Qμ et mμ dans l`équation (4) et la définition originale de vμ se traduit par la dureté de la liaison chimique équivalente Hμ étant: Zhou, Y., Xiang, H., Feng, Z. & Li, Z. tendances générales en structure électronique, stabilité, collage chimique et mécanique Propriétés de la céramique ultrahaute température TMB2 (TM = métal de transition). J. Mater. Techol Sci. 31, 285 – 294 (2015).

La troisième modification est effectuée sur le processus de calcul de la moyenne.